François Gemenne © DR

Discussion

|

Penser le trouble / 2

Discussion avec François Gemenne, chercheur en sciences politiques

30 Aug 2020


17:30 — 18:30


Église Saint-Loup
Réserver

Le chercheur et vulgarisateur scientifique de talent, François Gemenne nous aide à réfléchir à ce qui nous arrive : à « penser le trouble ». Le trouble à petite et à grande échelle. Celui qui bouleverse nos vies à travers la crise sanitaire mais aussi celui à venir : les conséquences du réchauffement climatique, les crises migratoires, les mobilisations sociales,… Co-auteur de l’ « Atlas de l’anthropocène », cet ouvrage est le fuit d’un travail pionnier, à savoir cartographier les grandes données du changement d’époque actuel. François Gemenne s’emploie à démontrer le caractère systémique des phénomènes climatiques. Il propose une lecture transdisciplinaire de l’ensemble des sciences naturelles et des sciences sociales défendant l’idée qu’il faut cerner toute la complexité du problème pour pouvoir y apporter des solutions adaptées et faire des choix collectifs. Pour démarrer la discussion, on se souviendra de la première phrase de la postface rédigée par Bruno Latour, sociologue et philosophe : « D’abord, ne pas désespérer. »

L’AUTEUR

François Gemenne est spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et enseigne ces matières à Sciences Po Paris et à l’Université libre de Bruxelles. Membre du GIEC, il dirige à l’Université
de Liège, l’Observatoire Hugo, centre de recherches consacré aux migrations et à l’environnement. Ses recherches sont essentiellement consacrées aux migrations et aux déplacements de populations liés aux changements de l’environnement, ainsi qu’aux
politiques d’adaptation au changement climatique. Il a effectué de nombreuses études de terrain, notamment à La Nouvelle-Orléans (États-Unis) après l’ouragan Katrina (2005), dans l’archipel de Tuvalu, en Chine, au Kirghizstan, aux Maldives, à l’île Maurice et au Japon après la catastrophe de Fukushima (2011).

Un débat animé par Béatrice Delvaux, éditorialiste au journal Le Soir.

EXTRAIT

« Sans doute devons-nous apprendre à réfléchir politiquement sur des questions qui dépassent l’échelle temporelle et spatiale de l’expérience humaine. »

À LIRE

François Gemenne et Aleksandar Rankovic, Atlas de l’anthropocène, atelier de cartographie de Sciences Po, 2019.