Régis Jauffret © Astrid di Crollalanza-18

Petite lecture

|

Rencontre

|

Papa

de Régis Jauffret lu par Philippe Jeusette

29 Aug 2020


13:30 — 14:30


Église Saint-Loup
Réserver

Une rencontre avec Régis Jauffret suit la petite lecture.

LE LIVRE

Sept petites secondes. C’est le temps que dure cette fameuse séquence tirée d’un documentaire sur la police de Vichy. Régis Jauffret y découvre, désarçonné, son père menotté et terrorisé entre deux gestapistes, sortant de l’immeuble marseillais où l’auteur passa toute son enfance. Jamais cet épisode ne lui avait été conté. Abordant pour la première fois une problématique tout à fait personnelle, l’auteur se lance dans l’écriture à la première personne, explore l’histoire familiale et décrit son enfance. Sauf qu’il a beau traquer archives et témoignages, rien à faire : le passé ne livre pas ses secrets. La quête se fait plus intime, suit l’ombre que fut, dans l’enfance de Jauffret, ce père effacé, lointain, sourd et assommé de médicaments car bipolaire. L’écriture apparaît alors comme le moyen de rétablir une proximité entre le père et son fils avec force, humour et délicatesse.

L’AUTEUR

Auteur d’une vingtaine de romans, dont Asile de fous, lauréat du Prix Femina, et Microfictions en  2018, Régis Jauffret remporte le Prix Goncourt de la nouvelle. L’auteur, incarnant une des voix les plus intéressantes de la littérature contemporaine française de ces dernières années. Pour ce dernier roman, plus intime, l’auteur se livre, découvre qu’il est possible d’évoquer son passé en toute pudeur.

LE COMÉDIEN

Formé à l’INSAS à Bruxelles, Philippe Jeusette est un comédien connu et reconnu du paysage théâtral belge. Depuis 1988, il se produit sur les principales scènes : Théâtre National, Le Varia, Rideau de Bruxelles, Théâtre de Poche,… collaborant avec Christophe Sermet, Philippe Sireuil, Jean-Marie Piemme, Antoine Laubin, etc.  Présent au cinéma (les frères Dardenne, Joachim Lafosse,…) et à la télévision, on l’a vu récemment dans les séries L’Agent immobilier, Engrenage (saison 7) et Ennemi Public dans laquelle il incarne le personnage de Patrick Stassart.

EXTRAIT

« Vers treize heure, lisant Le Provençal, quotidien régional, buvant à petites gorgées sa dernière tasse de café, glissant de son fauteuil, Alfred s’était lentement effondré sur le tapis. Madeleine lui avait pris la main, secoué l’épaule et comme il ne réagissait pas elle avait appelé les pompiers qui l’avaient déclaré décédé de mort naturelle à treize heures trente. Je tire cette précision de la page quatre du livret de famille. Sur la cinq figure en vis-à-vis l’extrait de mon acte de naissance, cote 10/460 – comme si le fils était né après le père pour le remplacer. »

À LIRE

Régis Jauffret, Papa, Éditions du Seuil, 2020