Exposition

|

Les disparus, Récits d’une pandémie (Namur, 2020-21)

29 Aug 2021


12:00 — 18:00


Galerie du Beffroi

Lors de la crise sanitaire, une question émerge : face au désastre, que peut la littérature ?
Rien ou peut-être beaucoup : tenter de reconstituer nos histoires fragiles, faire une place aux absents, reconnaître ceux qui restent, ceux qui ont soigné, veillé, ceux qui ont fait en sorte que la cité puisse fonctionner.  

Dépassant le cadre du festival, nous avons lancé une résidence littéraire avec l’écrivain Robert McLiam Wilson pour écrire cette histoire commune. Depuis un an, l’auteur a recueilli les récits de soignants, de familles endeuillées, des forces de l’ordre, du personnel des pompes funèbres, des caissières, des éboueurs, des habitants des maisons de repos… Ces entretiens font acte d’histoire et de mémoire ; ce sont aussi des archives qui transmettent la douleur des vivants et la complexité de la vie qui s’en va. Le texte d’une vingtaine de pages est édité et distribué gratuitement à partir du 15 juillet.

En parallèle à cette résidence d’écriture, deux projets se sont agrégés :
– Un groupe d’étudiants de l’IHECS a silloné Namur entre septembre et décembre 2020 pour récolter des sons et des images interrogeant la question de l’abandon, de la charge mentale des femmes, de l’accélération et la décélération du temps, de la place des animaux de compagnie, de la détresse étudiante.
– Trois artistes ont collaboré avec des enfants, des adolescents et des habitants de deux maisons de repos pour interroger nos quotidiens à travers un questionnaire à la Prévert.

Le texte de l’auteur et les travaux des enfants, des adolescents, des étudiants et des habitants des maisons de repos de l’Harscamp et du Grand Pré à Wépion sont présentés pendant trois semaines à la galerie du Beffroi. En toute modestie, guidées par la parole sensible de Robert Mc Liam Wilson et ses rencontres namuroises, dans une scénographie délicate, à travers principalement du son, des photographies et de la peinture sont mises en avant, la parole souvent joyeuse et les histoires de vie de ceux que l’on entend si peu, à la mémoire aussi de ceux qui ont disparu.

L’AUTEUR

Ayant grandi dans un quartier ouvrier et catholique, Robert McLiam Wilson est un surdoué de la littérature, signant à 24 ans, son premier roman Ripley Bogle, couronné de nombreux prix. Avec son humour dévastateur, son sens cinématographique du cadrage, et sa parenté évidente avec Dickens, Robert McLiam Wilson s’inscrit dans la grande tradition de la littérature urbaine. Son œuvre la plus connue est Eureka Street. Il est aussi l’auteur des Dépossédés, un grand livre documentaire sur la pauvreté. Francophone et francophile, Robert McLiam Wilson contribue à plusieurs journaux dont Libération, Charlie Hebdo depuis janvier 2016 et El corriere della sera.

LES ARTISTES

Lou Colpé (vidéaste), Tom Lombardo (Illustrateur), Lise Wittamer (Comédienne et institutrice)

Exposition du 21/08 au 5/09 
Mar > Sa : 11:00 à 18:00
Dim : 12:00 à 18:00
Gratuit