Felix Vannoorenberghe © DR

Grande lecture

|

Le dernier été en ville

de Gianfranco Calligarich lu par Félix Vannoorenberghe

28 Aug 2021


20:30 — 21:30


Théâtre de Namur — Grande Salle
Réserver

LE LIVRE

C’est un roman crépusculaire et fulgurant, un classique de la littérature italienne écrit en 1973, plusieurs fois perdu et enfin retrouvé, traduit pour la première fois en français. Dérive à la fois sentimentale, existentielle et géographique dans la Rome, fin des années 1960, on suit Léo Gazzarra dans sa lumineuse mélancolie. Il vit de petits boulots pour des revues et des journaux. Viscéralement inadapté, dans un monde où il ne parvient pas à trouver sa place, il se laisse aller à des journées qui se ressemblent et à des nuits souvent alcoolisées. Léo n’en veut à personne et ne revendique rien. Le soir de ses trente ans, il rencontre Arianna, une jeune femme exubérante à la fois fragile et séductrice. Sûre de sa beauté, mais incapable d’exprimer ses véritables sentiments, Arianna est évanescente. Elle apparaît et disparaît, bouleversant le quotidien mélancolique d’un homme qu’elle aurait peut-être pu sauver de sa dérive existentielle. C’est une histoire d’amour et de solitude, le récit d’un renoncement tranquille, qui nous plonge dans une Rome solaire, magnétique qui n’est pas sans rappeler celle de La dolce vita de Fellini. On pense aussi aux héros d’Hemingway ou de Fitzgerald, ou encore au Feu follet de Pierre Drieu la Rochelle et à son adaptation par Louis Malle.

L’AUTEUR

Issu d’une famille cosmopolite originaire de Trieste et né à Asmara en Afrique de l’Est, Gianfranco Galligarich passe une jeunesse aventureuse dans le Milan d’Après-guerre commençant très jeune à écrire. Il s’installe à Rome pour travailler comme journaliste. Son roman « Le dernier été en ville » est découvert par la célèbre romancière Natalia Ginzburg et devient vite un roman culte en Italie. Abandonnant le journalisme, Gianfranco Calligarich se lance avec succès dans une carrière de scénariste pour le cinéma et la télévision. Après avoir écrit pour le théâtre, il renoue aujourd’hui avec la littérature.

LE COMEDIEN

Diplômé en 2017, Félix Vannoorenberghe obtient le prix de la Révélation de l’année au Prix de la Critique belge dans la pièce December Man en 2018. Il partage son temps entre le théâtre, le cinéma (Lola vers la mer, 2019) et les séries télévisées où il se fait remarquer notamment dans OVNI(s), Coyotes et récemment en donnant la réplique à Louise Bourgoin et Bouli Lanners dans la saison 2 de Hippocrate réalisé par Thomas Lilti. Fabuleux lecteur, il est invité régulièrement à lire à l’intime festival.

EXTRAIT

Du reste, c’est toujours pareil. On se démène pour rester à l’écart et puis un beau jour, sans savoir comment, on se retrouve embarqué dans une histoire qui nous conduit tout droit à la fin. Pour ma part, je serais volontiers resté en dehors de la course. J’avais rencontré des gens de toutes sortes, des gens parvenus et des gens qui n’avaient même pas réussi à démarrer, mais tôt ou tard, ils arboraient tous un air insatisfait qui m’avait amené à conclure que la vie, il valait mieux se contenter de l’observer ; (…)

À LIRE

Le dernier été en ville, Gianfranco Calligarich, Traduit de l’italien par Laura Brignon, Éditions Gallimard, 2021