Emile Falk © DR

Petite lecture

|

Elmet

de Fiona Mozley, lu par Émile Falk

29 Aug 2020


18:00 — 18:30


Cathédrale Saint-Aubain
Réserver

LE LIVRE

John Smythe est venu s’installer avec ses enfants adolescents, Cathy et Daniel, dans la région d’origine de leur mère, le Yorkshire rural. Ils y mènent une vie ascétique mais profondément ancrée dans la matérialité poétique de la nature, dans une petite maison construite de leurs mains entre la lisière de la forêt et les rails du train Londres-Édimbourg.  Dans les paysages désolés et enchanteurs, ils vivent en marge des lois en chassant pour se nourrir et en recevant les leçons d’une voisine pour toute éducation. Soudain, une lutte pour la terre s’enclenche, provoquant une insurrection populaire sanglante. Ce conte intemporel, sinistre et délicat, porté par la voix du jeune Daniel, bascule en une scène finale d’une intense brutalité, contrastant avec la beauté et le lyrisme discret de la prose de ce premier roman.

L’AUTEURE

Originaire de York, Fiona Mozley a étudié l’histoire à Cambridge. Médiéviste, elle prépare une thèse de doctorat sur la décadence durant le Moyen Âge tardif tout en travaillant à mi-temps dans une librairie. Elmet est son premier roman. Très remarqué dès sa sortie en 2017, il a obtenu le prix Somerset-Maugham 2018 et a été sélectionné pour le prestigieux Man Booker Prize.

LE COMÉDIEN

Ayant grandi sur la côte d’Opale, entre Boulogne-sur-mer et Dunkerque, Émile Falk pensait devenir clown ou paysan avant de finalement rejoindre Bruxelles pour étudier à l’INSAS. En 2021, il sera sur les planches du Théâtre de Namur pour interpréter un des personnages du spectacle Partage de midi de Paul Claudel, dans une mise en scène d’Héloïse Jadoul.

EXTRAIT

« Papa se battait à mains nues, loin des gymnases et des salles de boxe. Il pouvait y avoir de grosses sommes en jeu, et des hommes aux poches pleines de billets venaient de chaque coin du pays pour miser sur lui. Il fallait être fou pour ne pas parier sur mon père. Il était capable de mettre un homme K-O d’un seul coup de poing. Et si le combat durait plus longtemps, c’est juste qu’il avait envie de se battre. »

À LIRE

Fiona Mozley, Elmet, traduit par Laeticia Devaux, Éditions Joëlle Losfeld, 2017