dim 26 août 2018 de 16h15 à 17h15

Studio

Quest of identity

de de Ziyah Gafic

Ziyah Gafic est né à Sarajevo. La guerre qui déchire son pays lui prend sa jeunesse et saigne sa famille. Trop jeune pour y prendre part, il assiste comme témoin impuissant à ce conflit qui le marque durablement. Depuis bientôt vingt ans, après des études de littérature comparée, il parcourt le monde pour y couvrir comme photo-journaliste les événements majeurs qui s’y déroulent, … mais après coup. Se définissant comme « Aftermath photographer », un photographe de l’après-guerre, Ziyah Gafic cherche dans la violence des quotidiens post-conflit, à saisir le calme, la solitude, le courage et la détermination dont font preuve les peuples pour poursuivre leurs vies.

Son travail a été exposé dans de nombreuses galeries et festivals de photos tels que: Visa pour l’Image à Perpignan, Rencontres d’Arles et Fovea Editions à New York. Ses photographies sont régulièrement publiées dans des publications mondiales telles que Time , Telegraph magazine, Newsweek ou Le Monde. 

 

Quest of identity

Près de vingt ans après la guerre de Bosnie, Ziyah Gafic a photographié les montres, les clés, les chaussures, les peignes, les paires de lunettes, les brosses à dents, ... exhumés des charniers. Ces objets sont nettoyés, catalogués et utilisés pour l’identification des victimes. Ils constituent des preuves précieuses pour les procès en cours. Une fois le travail achevé, ces objets deviennent ce que Gafic appelle « les orphelins du récit » : ils sont détruits ou mis de côté, loin des yeux, loin du coeur. En photographiant minutieusement chaque objet, il crée pour chacun une archive visuelle vivante des identités de ceux qui ont disparu, « comme un rappel permanent, impartial et précis de ce qui s’est passé ». La fragilité de ces objets usuels est bouleversante : témoins d’une histoire effrayante, ils traduisent la froideur de la preuve médico-légale, le témoignage face à l’Histoire et portent en eux une multitude d’histoires intimes et minuscules, sans importance, perdues à jamais.